Epic Games baisse les armes با گوگل روبرو می شود و فروشگاه بازی Fortnite sur son را پیشنهاد می کند

Translating…

Avec 250 millions de joueurs, Fortnite est l’un des jeux vidéo les plus populaires. Pourtant, il n’était jusqu’à présent pas disponible sur le Google Play Store, le magasin d’applications de Google. Pour le télécharger, les joueurs devaient passer directement par le site de son éditeur Epic Games. Ce dernier voulait ainsis’affranchir des 30% de commission sur les paiements effectués au sein du jeuque demande Google en échange d’une place sur sa plateforme.

Ces recettes représentent la majeure partie des profits de Fortnite, quicourt en tête du classement des jeux les plus lucratifsavec 1,8 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2019.

Mais 18 mois après le lancement de Fortnite sur Android, Epic Games a finalement cédé, et propose désormais son jeu vidéo phare sur le Google Play Store. Une décision prise à contrecœur par son PDG Tim Sweeney, qui accuse Google de pénaliser les applications qui refusent de figurer sur sa plateforme.

«Google désavantage les applications qui ne passent pas par Google Pay, en imposant des contraintes techniques et commerciales comme des messages d’avertissement anxiogènes et répétitifs, ainsi que des restrictions sur les matériels requis», a-t-il accusé dans un communiqué.

Un ras-le-bol général

Le mois dernier, Tim Sweeney a également critiqué les limitations imposées par Apple sur les plateformes de jeux vidéo, alors que l’entreprisedéveloppe son propre service, Apple Arcade.

Si Fortnite sera donc bien disponible sur le magasin d’applications de Google, il restera toujours possible de se le procurer directement sur le site internet d’Epic Games.«Nous espérons que Google va revoir sa politique dans le futur, pour que les développeurs puissent avoir accès aux utilisateurs d’Android de façon égalitaire», conclut Tim Sweeney.

Epic Games n’est pas le seul éditeur d’applications à avoir voulu s’émanciper de la plateforme de Google. Match Group, qui produit Tinder, a ainsi voulu esquiver la commission demandée par l’entreprise enincitant ses utilisateurs à contourner le Play Store. Spotify et Netflix ont eu, eux,des ambitions similaires vis-à-vis de l’App Store d’Apple.

 

Read More